Mécénat d’entreprise : explorer les bénéfices insoupçonnés des dons

par | Déc 13, 2022 | Fiscalité des entreprises | 0 commentaires

Le mécénat d’entreprise, bien plus qu’un simple acte philanthropique, peut offrir une multitude d’avantages pour votre société. Dans cet éclairage, nous dévoilons les multiples atouts des dons d’entreprise, allant de la valorisation de l’image de marque à des avantages fiscaux non négligeables. Découvrez comment le mécénat peut renforcer votre positionnement sur le marché, améliorer les relations avec les parties prenantes et contribuer à une démarche RSE solide.

Cet exposé a été dévoilé en exclusivité dans le magazine Be a Boss.

Les chemins complexes de la fiscalité ne sont pas un problème pour nous.
Gagnez en tranquillité d'esprit avec des experts, planifiez votre stratégie !

Articles similaires

Découvrez nos articles similaires, mais n’oubliez pas de nous contacter, c’est mieux !

La police fiscale en France : vers une politique fiscale répressive

La lutte contre la fraude fiscale est devenue une préoccupation majeure pour l’administration fiscale en France. Afin de répondre à cette problématique, le gouvernement a mis en place un nouvel outil : la police fiscale. Cette mesure est une étape importante dans la répression de la délinquance fiscale, qui devient de plus en plus sévère. Dans cet article, nous allons examiner la mise en place de la police fiscale en France et son impact sur la politique fiscale, ainsi que l’importance de faire appel à un avocat fiscaliste spécialisé en matière pénale fiscale.

Données de connexion : le Conseil d’État concilie le droit européen et les exigences constitutionnelles

Dans une décision n° 393099 French Data Network et autres rendue le 21 avril 2021, l’Assemblée du Conseil d’État s’est prononcée sur la conformité du droit français au droit européen concernant la conservation des données de connexion par les fournisseurs de services de communications électroniques. Dans ce cadre, il a été amené à vérifier que le respect du droit européen, tel qu’interprété par la Cour de Justice de l’Union Européenne (CJUE), ne compromettait pas les exigences constitutionnelles françaises.

Qu’est-ce que la contribution annuelle de 3% sur les immeubles ?

Les entités juridiques qui possèdent en France des immeubles, sont redevables d’une taxe à hauteur de 3 % sur la valeur de ces immeubles.
Cette taxe de 3 % sur la valeur vénale des biens immobiliers a été introduite par la loi de finance de 1983 avec comme objectif d’assurer la visibilité des chaînes de détention des immeubles par des entités françaises et étrangères ; permettant d’obtenir l’identité des associés et ainsi de vérifier la bonne application de l’impôt sur la fortune (ISF) désormais remplacé par l’impôt sur la fortune immobilière (IFI).